Plane VS Train: the face-off
train ou avion
- LE 23 August 2022

Dans l’imaginaire collectif, et pour encore trop de personnes l’avion est beaucoup plus efficace que le train. Trop cher, trop lent… De nombreux arguments massues sont utilisés par des personnes réfractaires au train. Dans cet article, nous avons voulu tordre le cou aux idées reçues et montrer qu’au contraire le train nous réserve de belles surprises…
 

Le train, pas forcément plus long
que l’avion

En termes de temps de trajet effectif, l’avion est plus rapide que le train : la vitesse de pointe est beaucoup plus importante.

Cependant, prendre l’avion génère des temps « cachés », qui rallongent considérablement le temps de trajet. Alors que le train propose un embarquement simple et rapide, les contrôles de sécurité et/ou l’embarquement, et le trajet pour se rendre à l’aéroport (à l’extérieur de la ville) peuvent rendre la durée totale du trajet plus longue. Sur les trajets courte-distance, le constat est même impressionnant. Par exemple si vous partez du métro Châtelet-Les-Halles (centre de Paris), pour rejoindre la place de la Mairie de Rennes, le temps est doublé en avion (3h21 contre 1h44) !

En règle générale, selon le Réseau Action Climat (RAC), le train est plus rapide pour les trajets de 4h ou moins. L’avion reste meilleur que le train pour certains trajets (longs trajets, trajets transversaux…). Mais même pour ces trajets, le train peut avoir des avantages supplémentaires :

  • La flotte de trains de nuit en Europe commence à se développer de plus en plus, ce qui permettra de faire des plus grands trajets en un clin d’œil (tout du moins pour celles et ceux qui ont le sommeil lourd)
  • Le train présente aussi l’avantage d’avoir du temps « utile » : on peut utiliser ce temps pour travailler, lire, discuter. C’est un moment qui peut être utilisé par les voyageurs comme un vrai temps de détente, plus que du temps perdu.

 

Le train est en moyenne moins cher que l’avion

À l’heure des retours des vacances, certains d’entre vous ont peut-être été confrontés à des prix exorbitants proposés par la SNCF, alors que les mêmes trajets en avion coûtent moins cher (assez contre-intuitif). Cet argument ne facilite pas le changement d’habitude pour se tourner vers le train, pourtant moins carboné que l’avion.

Est-ce l’arbre qui cache la forêt ? Selon plusieurs études, oui. En effet, selon une étude de l’Autorité de Régulation des Transports, reprise par Le Monde, l’avion coûte en moyenne 15 centimes au kilomètre, contre 11,9 centimes pour le TGV (aux alentours de 8 centimes le kilomètre pour les TER et les Intercités). Pour le low-cost, la différence est plus ténue, mais
c’est encore le train qui gagne : 5,4 ct/km pour le train contre 5,8 ct/km pour l’avion.

Les prix élevés que peuvent connaître les utilisateurs de la SNCF peuvent s’expliquer par la date d’achat, l’heure et le jour de départ, et la période de l’année. Ces facteurs s’appliquent également à l’avion, selon la même logique.

De plus, l’avion connaît aussi d’autres coûts cachés, qui n’apparaissent pas dans la moyenne mentionnée plus haut, engagés pour prendre l’avion (taxi ou navette pour aller à l’aéroport, bagages en soute, assurances…).

Et en termes de « coût carbone », il n’y a pas vraiment match puisque le train est environ 75 fois moins polluant qu’un avion (en termes de CO2). Donc avec ces 3 bonnes raisons, la question ne se pose plus, prenez place dans le prochain train direction la Transition Écologique !

This article was written by Hugopure product of the South-West (Certified Organic Agriculture)

MPP THEMES

The next themes