Retour vers un monde sans plastique
Se-mettre-au-vélotaf-scaled
- LE 9 novembre 2022

Comment faisait-on avant le plastique ?

Le plastique synthétique a commencé à envahir nos vies quotidiennes à partir de 1950. Plus de la moitié des matières plastiques ont été fabriquées depuis 2005. Selon National Geographic, on en a produit plus de 448 millions de tonnes en 2015 contre 2 millions en 1950, et cela ne fait qu’augmenter !

Supermarchés zéro déchet

Avant 1950, les seuls « plastiques » existants étaient des plastiques d’origine naturelle (matières premières non fossiles) comme le caoutchouc ou bien le latex qui étaient utilisés dans l’Antiquité. Alors comment a-t-on fait sans plastique pendant toutes ces années ? Nous vous avons concocté une petite revue d’alternatives existantes avant le plastique.

Quand on pense plastique, on pense supermarché : le paradis du plastique, il y en a dans tous les rayons ! Avant, c’est bien simple, tout se vendait en vrac ou dans des contenants en verre. Les supermarchés n’existaient pas, il n’y avait que des épiceries. Livrées le matin en lait, fromage, beurre, viande des producteurs du coin, et le vin ne faisait pas exception ! La consigne s’est également répandue, on venait faire ses courses avec son propre cabas ou bien on nous donnait un carton.

Enfants et zéro déchet

Le paradis numéro 2 du plastique se trouve au rayon jouets. La quasi-totalité des jouets est en plastique. Avant, ils étaient pour la plupart en bois ou en métal. Il y avait des voitures en bois, des circuits de train en métal, les poupées étaient en porcelaine. Il existe malgré tout encore aujourd’hui beaucoup de jouets qui ne sont pas en plastique : les billes en verre, les osselets en pierre, les Kapla en bois, …

C’est également lors de la rentrée scolaire avec stylos, stabilos, feutres, colles, … que l’on se rend compte de la quantité de plastique utilisée pour l’école. Avant, les cartables étaient en cuir, en toile. Dans une table d’écolier était incrustée une ardoise… en ardoise naturelle. On utilise très souvent de la craie. Les stylos étaient des stylos plume en métal et l’encre dans des pots en verre : pas de cartouches en plastique ! Les stylos à bille et les feutres ne feront leur apparition qu’à partir de 1960.

Salle de bain zéro déchet

Un autre paradis du plastique se trouve dans la salle de bain ! En effet, l’hygiène génère beaucoup de déchets : les tubes de crèmes, de savons, de shampooings, les cotons, les couches… Avant, tous ces flacons de savons douche et shampooings n’existaient pas, on utilisait exclusivement des savons solides ! Les rasoirs en plastique et la mousse à raser non plus : un rasoir en métal, un savon à raser solide et un blaireau et le tour est joué ! Les serviettes hygiéniques ont longtemps été confectionnées maison avec du tissu en coton. Une fois commercialisées, elles étaient faites en ouate de cellulose, tenues par une ceinture, mais toujours jetables.

Quand on sait qu’un bébé utilise en moyenne 4 000 couches lors de ses premières années, on se dit que ça en fait un paquet de déchets… Avant que le plastique n’existe et que la première couche jetable ne soit inventée en 1960, on utilisait des langes en coton et couche-culotte tenus par des épingles à nourrice. Puis, sont apparus des linges fins en ouate qu’on jetait et qui permettaient de ne pas avoir à changer le lange à chaque fois.

Mais grâce à une prise de conscience (malheureusement tardive) des enjeux climatiques, de nombreuses alternatives existent et sont de plus en plus vendues, remises au goût du jour !

Cet article a été rédigé par Agathe M., fan de sport et de nature, rendez-vous sur les chemins de randos ! 

LES THÈMES MPP

Les prochains thèmes

zero dechet

NOUS SUIVRE

   RETOUR VERS LE SITE

NOUS CONTACTER

MPP ENTREPRISE

mathilde@mapetiteplanete.org

MPP SCOLAIRE

chloe@mapetiteplanete.org

AUTRES

clement@mapetiteplanete.org