La mobilité inclusive
mobilite inclusive
- LE 9 août 2022

Qui n’a jamais raté un évènement, uniquement parce qu’on ne savait pas comment s’y rendre ? La mobilité inclusive a pour objectif de pallier cette problématique, en rendant les offres de mobilité accessibles pour tous les usagers, et notamment pour les personnes en situation de vulnérabilité économique ou sociale. 30 à 40 % des Francais.e.s ont renoncé à des loisirs, par défaut de mobilité. MPP te propose d’embarquer pour un état des lieux de la situation et des initiatives mises en place.

 

Une mobilité pas si inclusive

La mobilité est primordiale à la vie de chacun. Elle permet d’accéder à des services, des biens, et au vivre ensemble. Elle a un impact sur la santé, l’éducation, les relations familiales, la culture… Aller au travail ou à l’école, se rendre à un rendez-vous médical, faire ses courses, rejoindre sa famille ou ses amis sont autant de déplacements du quotidien qui ne sont pourtant pas accessibles à tou·te·s.

En effet, d’après un sondage du Laboratoire de la mobilité inclusive, 7 millions de Français font face à des difficultés en termes de mobilité. Les problématiques liées à la mobilité inclusive concernent tous les usagers et en particulier les personnes à faibles revenus, les demandeurs d’emploi, les jeunes ruraux, les personnes âgées en situation d’isolement ou encore les personnes en situation de handicap.

Développer des solutions adaptées permet de sortir de l’isolation, en retrouvant l’accès aux équipements, aux services, et à l’insertion professionnelle, grâce à des transports de meilleure qualité et à moindre coût. Comme l’indiquent différentes associations dans la Gazette des communes, aujourd’hui, il est nécessaire d’inventer de nouvelles façons de se déplacer, collectives, participatives, inclusives, en accord avec les enjeux environnementaux.

 

Inclure à nouveau tout le monde dans les déplacements quotidiens

Les politiques publiques ont un grand rôle à jouer dans la mobilité inclusive, mais ce ne sont pas les seules.

En 2019, la loi d’orientation des mobilités a été mise en place. Elle permet de repenser les collaborations entre acteurs publics, privés, associatifs et citoyens. Les travaux des régions peuvent notamment s’appuyer sur Le Laboratoire de la mobilité inclusive qui est un centre de ressources et d’expertises créé en 2013 soutenant le développement d’une mobilité pour tou·te·s. Le site Tous mobiles propose également une mise en commun d’un socle de connaissances et d’expériences pour accompagner les collectivités.

Heureusement, il existe énormément de solutions complémentaires, financièrement et physiquement adaptées. Elles doivent être proposées sur les différents territoires afin de répondre aux besoins de chacun, en tenant compte des maillages et des spécificités des milieux ruraux, urbains et périurbains.

Ainsi, des solutions peuvent être mises en place par les collectivités pour faciliter l’autonomie et réaliser les trajets du quotidien : garage solidaire, autopartage, auto-école sociale, développement des réseaux de transports en commun, aménagements à destination des cyclistes (notre petit préféré), abonnements accessibles financièrement, dispositifs itinérants, ateliers vélos, services de transport à la demande, services de transport d’utilité sociale, etc.

Les plateformes d’accompagnement à la mobilité (Wimoov, plateformes régionales…) proposent de l’information, de la formation et de l’accompagnement au public pour s’assurer que les différentes solutions proposées seront effectivement prises en main. En s’appuyant sur l’expertise de tous ces acteurs, l’objectif est de permettre à chacun·e de disposer d’une liberté et d’un choix dans ses déplacements pour construire les modèles collectifs de mobilité inclusive et durable de demain !

Cet article a été rédigé par Cécile, sa devise est “apprendre à marcher c’est d’abord accepter l’idée de tomber » (P. Bottero)

LES THÈMES MPP

Les prochains thèmes